Lucien Bechtold: une collaboration win win

Publié le 28 juin 2018

Actualités

photo-lucien-bechtold-news

Questions à Lucien Bechtold, Chief Executive Officer, Mutualité de Cautionnement (MC)

 

Quel est le rôle de la MC? 

La Mutualité de cautionnement (MC) a été créée en décembre 1969 par la Chambre de Commerce, sous l’impulsion de la clc et de l’Horesca, dans le but de faciliter l’accès au financement bancaire des entreprises luxembourgeoises. La MC a pour objectif de pallier le manque de garanties des petites et moyennes entreprises (PME) par l’octroi d’un cautionnement, lorsque les garanties fournies par l’entrepreneur aux établissements de banque s’avèrent être insuffisantes. La MC, qui a rejoint en octobre 2016 le nouveau one-stopshop de la House of Entrepreneurship, apporte conseil et soutien pratique aux entrepreneurs qui cherchent à avancer dans le montage de leur plan de financement.

La MC a effectué une réforme de son fonctionnement à partir du 1er janvier 2018. Expliquez-nous.

Suite à une augmentation de ses fonds propres, la MC pourra désormais accompagner des projets de plus grande envergure, avec un cautionnement allant jusqu’à 250.000 euros par dossier, sans toutefois pouvoir dépasser 50 % du montant du prêt à cautionner. Historiquement, la clientèle principale de la MC fut les entreprises actives dans les secteurs traditionnels (commerce de détail, HORECA, etc.). Sera désormais étendu le champ d’application du dispositif aux projets innovants et aux investissements immobiliers utilisés à des fins professionnelles. La MC a de plus signé une convention-cadre avec les principaux établissements bancaires actifs dans le financement des PME dans lequel il revient désormais à la banque d’introduire pour le compte de l’entrepreneur la demande de garantie auprès de la Mutualité de Cautionnement.

Quelles sont les conditions pour pouvoir bénéficier d’un cautionnement?

Sont éligibles les entreprises traditionnelles et innovantes ayant leur siège social au Luxembourg et qui détiennent une autorisation d’établissement valable. Le cautionnement doit être sollicité pour le financement d’un projet d’investissement présentant des perspectives réelles et viables. La MC souhaite soutenir en premier lieu des investissements productifs et non le financement de besoins de trésorerie ou de restructurations financières. C’est la banque de l’entreprise qui devra introduire la demande de garantie à la MC, pour le compte de son client.

Pouvez-vous nous donner quelques exemples concrets de projets récents pour lesquels la MC est intervenue?

 Plus de 40 % des interventions de la MC portent sur des projets de création nouvelle, et 35 % sur des projets de reprise, alors que 25 % concernent des projets de développement ou de modernisation d’entreprises existantes. Au niveau des secteurs d’activité, la majorité des cautionnements accordés (40 %) s’est faite en faveur de projets du commerce traditionnel (alimentation, textile, détail), du secteur Horeca (31 %) et des entreprises de prestation de services (29 %). Sans cautionnement de la MC, de nombreux projets de création, de reprise ou de développement d’entreprises n’auraient pas trouvé leur financement.

Quels sont les principaux avantages d’un cautionnement de la MC pour l’entrepreneur? 

Le but de la MC est de faciliter l’accès au financement bancaire des PME. Un cautionnement de la MC fournit ainsi à l’entrepreneur un outil important pour soutenir sa demande de crédit bancaire et pour négocier les conditions de son financement.

Vous collaborez étroitement avec le programme BusinessMentoring depuis son origine. En quoi cette collaboration est importante?

Nous travaillons effectivement depuis de longue date avec le programme BusinessMentoring et avons accompagné beaucoup de dossiers ensemble, dont à titre d'exemple Flexcom ou Lunch Sàrl. Considérant que le nerf de la guerre est aujour'hui pour un entrepreneur de trouver du financement et d'être bien encadré dans son parcours d'entrepreneur.  Notre collaboration nous pemet d'allier les deux. Les avantages sont double: d'une part, de  faire bénéficier les mentorés du programme BusinessMentoring d'un financement via la MC et d'autre part, d'offrir aux entrepreneurs, qui ont reçu un cautionnement, un accompagnement "sur mesure" par un mentor sur une durée de 6 à 18 mois. Cette collaboration  se révèle être donc très complémentaire. 

Plus d’informations :  www.cautionnement.lu 

 

 

 

Propos recueillis par Rachel Gaessler

 

Retour aux articles